Tour d’horizon romand des aides disponibles pour les améliorations de l’enveloppe thermique d’une maison.
Les énergies renouvelables sont souvent considérées comme «la» solution aux problèmes environnementaux actuels.

Mais elles ne sont, en réalité, qu’une partie de la solution: avant de recourir à de l’énergie propre, mieux vaut réduire ses besoins. Cela est particulièrement vrai dans le domaine du bâtiment: rien ne sert de couvrir un toit de panneaux solaires, si c’est pour, ensuite, gaspiller cette énergie à cause d’une mauvaise isolation! Cela dit, quand un projet de rénovation émerge, c’est bien une réflexion globale qui devrait être menée. Ainsi, si le toit d’une maison doit être refait, il ne faut pas oublier de l’isoler et pourquoi ne pas en profiter pour installer quelques mètres carrés de panneaux solaires thermiques qui participeront au chauffage de l’eau sanitaire?
En Suisse, les subventions liées à l’énergie dans les bâtiments sont nombreuses et diffèrent d’un canton à l’autre. Concentrons-nous sur la réduction des besoins, et donc sur les aides liées à l’enveloppe thermique du bâtiment (voir tableau).

Le Programme Bâtiments
Au niveau fédéral, il y a le Programme Bâtiments, financé par la taxe sur le CO2. Ici, le montant reçu dépend de la surface d’éléments assainis: 30 fr. par m² pour les fenêtres, le toit, les murs et les sols contre extérieur, et 10 fr. par m² pour les éléments contre espace non chauffé. Quatre cantons romands (Fribourg, Genève, Neuchâtel et Vaud) ont décidé d’octroyer une aide supplémentaire. Dans ceux de Neuchâtel et de Vaud, les exigences concernant la performance des isolants sont, toutefois, plus élevées que pour la subvention fédérale.

Les autres aides
Tous les cantons proposent également une subvention cumulable si l’on parvient, grâce à son assainissement, à atteindre le standard Minergie® (lire encadré). Sur le même principe, des subventions peuvent s’additionner avec le standard HPE (haute performance énergétique) à Genève ou si l’on gagne des classes CECB® (Certificat énergétique cantonal des bâtiments) à Berne et à Neuchâtel. A noter cependant que, dans de nombreux cas, il sera nécessaire de toucher d’autres éléments que l’isolation pour atteindre ces objectifs.
Des aides sont aussi parfois prévues au dernier échelon du fédéralisme: une petite recherche sur le site de votre commune vous renseignera rapidement. Enfin, mis à part les économies dues à la baisse de consommation énergétique, il ne faut pas oublier que tous les cantons romands permettent de déduire les assainissements thermiques sur la déclaration fiscale.

A quoi être attentif
Les subventions du Programme Bâtiments sont assujetties à certaines conditions précises explicitées sur son site internet (leprogrammebatiments.ch). Les aides cantonales comprennent d’autres subtilités qui peuvent être explorées sur les pages des services et des offices concernés*.
Mais il ne faut pas hésiter trop longtemps si l’on envisage d’assainir sa maison. Dans le cadre de sa Stratégie énergétique 2050, le Conseil fédéral prévoit, en effet, de passer d’un système de subventions à un système d’incitations. Les aides du Programme Bâtiments devraient alors être réduites à partir de 2021 et supprimées à la fin de 2025.
Enfin, pour de tels travaux, il vaut la peine de recourir à un ingénieur ou à un architecte pour être bien conseillé. Il pourra établir un rapport, comme le CECB® Plus, qui permet d’obtenir une évaluation objective de l’état énergétique de la maison et répertorie les mesures d’assainissement adéquates à entreprendre.

Bernard Utz
(Magasine Tout compte fait n° 09-2015 p.22-23)